Les interventions chirurgicales

Pour les personnes atteintes de dystonie qui ne répondent pas aux médicaments oraux ou aux injections de toxine botulique, les traitements chirurgicaux peuvent constituer une option. Les chercheurs raffinent activement les techniques actuelles et recueillent des renseignements sur les personnes atteintes qui peuvent profiter le plus des traitements chirurgicaux.

Il n’existe pas d’intervention chirurgicale universelle applicable à toutes les formes de dystonie. Il est possible de diviser en deux grandes catégories les interventions chirurgicales pour la dystonie : les interventions au cerveau et les interventions périphériques. Les interventions périphériques ciblent d’autres parties du corps que le cerveau.

Les interventions au cerveau et les interventions périphériques visent toutes deux à interrompre la communication défectueuse entre le cerveau et les muscles qui causent les mouvements musculaires involontaires. Les interventions chirurgicales ont pour but de traiter les symptômes et d’améliorer la fonction, mais ne guérissent pas la maladie sous-jacente.

Étant donné que la dystonie est un trouble chronique, la gestion des symptômes est un processus qui dure la vie entière. Tout comme les médicaments et les injections de toxine botulique souvent ne constituent pas des solutions uniques pour la dystonie d’une personne en particulier, l’intervention chirurgicale est l’une des composantes de la gestion globale de la dystonie. L’intervention chirurgicale n’élimine pas nécessairement le besoin de recourir à d’autres formes de traitement. Toutefois, dans plusieurs cas, l’intervention améliore la qualité de vie et réduit la nécessité de recourir aux médicaments et à la toxine botulique. Comme c’est le cas pour toute intervention chirurgicale, les interventions pour traiter la dystonie comportent un risque de certaines complications. Le succès d’une intervention chirurgicale repose grandement sur un diagnostic bien établi, l’expérience de l’équipe clinique et les compétences et le talent du chirurgien.

La procédure de sélection des patients pour déterminer si une personne est une bonne candidate pour une intervention chirurgicale est rigoureuse et précise. Seul un neurologue ou un neurochirurgien qui se spécialise dans les troubles du mouvement peut recommander une intervention chirurgicale pour la dystonie. Le coût de celle-ci varie selon l’intervention et le centre médical et sa couverture est souvent décidée au cas par cas.

Pour plus d'informations, cliquez sur l'un des éléments suivants: